Prix Ramuz 1999
Prix Rambert 2022

Née le 8 septembre 1971, chargée de cours Institut littéraire de Bienne.

L’écriture, c’est ma manière de boxer, de retourner les éléments comme des crêpes pour savoir ce qu’ils ont dans le ventre. Quand je suis bien entourée, je n’ai pas envie d’écrire. C’est quand il manque quelque chose pour que tout soit rond que je donne vie à ce qui m’entoure.

(Extrait d’une entrevue avec M. Callu)

Voir aussi cet entretien en vidéo.


 

J’ai tourné la poignée de broussailles
d’une porte dérobée sous les arbres
— quelques oiseaux avertis
par le cliquetis de sa serrure d’herbe
je descends les escaliers tourmentés par d’autres pas
laissant éparpillé derrière moi
mon passé comme du gravier

captive de ce torrent grondant de terre
ma nuit sera si sombre
qu’il faudra creuser à ains nues
dans la galerie de racine
mes yeux recouverts de leur châle d’anciennes paupières
je pourrai sans tressaillir
franchir enfin le lac d’un coup d’aile.

(Saisons du corps, éditions Empreintes)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + 18 =

Anna Jouy

Anna Jouy est une auteure et poétesse suisse, membre du comité de D’Ailleurs poésie. Elle vit dans la région de Fribourg. Outre travailler à différentes mises en scène de spectacles musicaux et à la publication de quelques romans, elle aime prendre le temps et aborder le silence de la poésie. Éditée pour la première fois par Décharge en 2008 avec Ciseaux à puits, puis par les éditions de l’Atlantique, les éditions Rhubarbe et Alcyone ainsi que par différentes revues. Son site : www.annajouy.com.